dossier du mois : batch cooking
mercredi 13 novembre 2019

Batch cooking : anticipez pour gagner en liberté !

Batch Cooking…ou l’art de préparer ses repas à l’avance !

Préparer tous les repas de la semaine en une seule session de cuisine… C’est possible ! Ça s’appelle le Batch Cooking. Voici une nouvelle tendance qui va vous changer la vie. Le concept est simple : anticiper pour gagner en liberté !

Grâce au Batch Cooking – littéralement « cuisiner par lots » – terminés les éternels : « qu’est-ce qu’on mange ce soir ? ». Le concept, importé des pays anglo-saxons, fait des émules. Et pour cause ! Il consiste à prendre le temps, une fois par semaine, de préparer une grande quantité d’aliments que l’on peut conserver et associer ensuite au gré de ses envies.

Anticiper et c’est gagné !

Concrètement, il faut compter deux bonnes heures pour cuisiner tous les produits et préparations qui serviront de base à vos repas de la semaine. Ça peut paraître long, mais quel temps gagné ensuite au quotidien ! Pour aborder cette session, mettez-vous en condition. Vous pouvez vous enfermer dans la cuisine avec une bonne playlist ou cuisiner en famille. Vos enfants se feront alors une joie de devenir vos petits commis ! C’est aussi l’occasion de leur apprendre à reconnaître les aliments et à adopter les bons réflexes pour bien se nourrir.
Petit rappel essentiel : un repas équilibré est composé d’un féculent, d’une protéine, de fruits et légumes. Première étape : planifiez vos repas de la semaine. C’est l’étape la plus compliquée ! Si vous êtes en manque d’idées, la rubrique Recettes de Jardin BiO va vous en donner.

Tout en même temps !

Une fois vos courses faites, le coup d’envoi est donné. Commencez par cuire différents féculents et céréales séparément : riz, pâte, lentilles, haricots secs, quinoa, boulgour… Pendant ce temps, glissez un poulet, un rôti ou un poisson dans le four. Mais le Batch Cooking s’adapte à tous les régimes alimentaires. Il est tout à fait possible de remplacer la viande ou le poisson par une autre source de protéines : œufs, fromage, soja, lentilles, haricots rouges, pois chiche, épeautre, graine de chia, amandes, noisettes, noix… Ensuite, attelez-vous à la cuisson des légumes. Pour préserver au mieux leurs vitamines et nutriments, un conseil : privilégiez les cuissons douces à la vapeur, à l’étouffée ou au four à basse température (entre 60 et 80° pour les légumes et 140° pour les viandes). Et, dans l’idéal, pour conserver vos légumes le plus longtemps possible, cuisez-les entiers, sans les éplucher. Gardez la peau des pommes de terre, carottes, navets, betteraves… quitte à les éplucher avant de les consommer. Une fois vos préparations réalisées, il ne vous reste plus qu’à les associer. Ainsi, chaque soir, contentez-vous de les réchauffer puis de vous régaler !

La règle d’or : la conservation

Le secret du Batch Cooking, c’est la conservation. En effet, pour se régaler d’aliments préparés une semaine à l’avance, encore faut-il les conserver.
Premier réflexe : s’équiper de boîtes hermétiques. Pour des raisons écologiques, mais aussi d’hygiène, privilégiez les récipients en verre.
Lavez-les et séchez-les bien avant de les remplir. Et à chaque aliment, son récipient. En effet, veiller à bien séparer ses préparations, c’est un gage de bonne conservation. Petit rappel des durées de conservation :

  • 24h pour les sauces à base d’œufs crus (mayonnaise),
  • 3 jours pour les viandes et poissons cuits,
  • 4 jours pour les légumes cuits,
  • 5 jours pour les œufs durs dans leur coquille,
  • Entre 6 et 8 jours pour es fromages frais.

Et pour dépasser les délais, le congélateur peut devenir votre allié !

En résumé : le Batch Cooking, l’essayer, c’est l’adopter ! En anticipant, vous allez gagner du temps, bien manger, moins jeter et donc mieux consommer.

Les engagements Jardin BiO